First Paradise 4 Assassin's
Nul inconnu ne peut accéder au Sanctuaire sans s'être identifier !

First Paradise 4 Assassin's

Forum de l'alliance FP4A
 
AccueilSanctuaireS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ikariam]La grande croisade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paecagemanos

avatar

Nombre de messages : 354
Age : 28
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: [Ikariam]La grande croisade   Mer 14 Mai - 14:18

Un île, quelque part au beau milieu de la méditerrannée.


L'océan s'étend partout autour de lui, la brise caresse son visage troublé seulement par quelques cheveux rebelles. Ses grands yeux sombres scrutent le large d'où doivent arriver les bateaux tant attendus par lui et ses soldats.

Paecagemanos, à un homme derrière lui: Ipsos! Voile à l'horizon! Le pavillon est dressé! Prépare les messagers et rassembles les hommes!!

Aussitôt dit aussitôt fait, le capitaine de la garde part d'un pas rapide. La nouvelle se propage aussi vite qu'un feu de brousse et quelques minutes plus tard, c'est une centaine d'hommes qui s'est massée au bas de la collin qui surmplombe la ville et sur laquelle Paecagemanos se tient. Sans se retourner il commence une harangue de ses troupes.

Paecagemanos: Voilà le message que nous attendions, l'heure pour nous de partir vers notre destin. Des flammes se sont élevées au Nord du monde et nous appellent. Au fond de vous, le message se fait sentir, vos tripes se nouent de curiosité. Allons! Allons vers le nord, le froid et la guerre!

Ipsos, remontant la pente en courant: Seigneur, les messagers sont partis vers nos alliés.

Paecagemanos: Parfait! J'espère qu'ils répondront à mon appel! Fais affrêter les navires et suivons le guide.

Le gouverneur de la province jette un regard paternel vers les hommes prêt à sacrifier leur vie parce qu'ils veulent aller plus loin, être plus fort et vivre plus avant de le reperdre au fond du bleu de la mer. Un oiseau passe au ras de la falaise, lui seul vit la flamme qui animait les yeux du général Paecagemanos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   Mer 14 Mai - 15:37

Une autre île quelque part ailleurs dans la même mer.

Un éperon rocheux battu par les flots est surmonté d'une austère forteresse. A son pied s'étend une ville protégée par de belles murailles. Un cri issu de la tour de garde du port rompt le silence de la chaude après-midi d'été et la garde semble reprendre vie tandis qu'un milicien part avertir le seigneur des lieux.
"Navire en vue !"
Lorsque le bateau arrive à quai, l'homme qui en sort est escorté jusqu'à l'entrée de la forteresse où la garde prend le relais pour le mener dans la grande salle.
Les murs sont décorés de lourdes tapisseries et d'armes suspendues. Une mosaïque recouvre le sol. Au fond, assis sur un trône et attablé à une grande table, le seigneur Teleptanië attend le messager.

"- Salut à toi, messager. Le capitaine de ma garde dit que tu viens de la part de Paecagemanos. J'attends impatiemment le message de mon ami.
- Bonjour à vous seigneur. Mon maître m'a chargé de vous avertir que l'appel est arrivé et qu'il est temps d'honorer les serments du passé."
Teleptanië reste plongé dans ses pensées, visiblement sombres, de longues minutes. Puis relevant la tête :
"- Je n'ai jamais manqué à ma parole et je ne vais pas commencer aujourd'hui. Mais cela ne m'amuse pas d'abandonner mes terres pour si longtemps. Tu peux avertir ton seigneur que je le rejoindrai dès que j'aurai rassemblé mon armée et confié le pouvoir à mon frère, Celebnar."
Puis, sans plus s'occuper du messager, il se lève et quitte la salle. Le messager, quant à lui retourne à son bateau pour rejoindre son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   Mer 14 Mai - 18:15

Il faisait froid dans ce palais humide, il venait à peine d'être renauvé et la peinture était encore fraiche...
Naoos, le puissant chef de file de La Ligue de Délos, arpente les couloirs et inspecte les murs de sa nouvelle résidence. Naoosia, sa cinquième cité est en pleine expansion, et le peuple l'acclame à chacune de ses apparitions aux fenêtres du palais.
Mais Naoos, sait que bientôt le peuple ne se réjouira plus, car bientôt, ils partiront en guerre...


"Seigneur ! Seigneur !" hurle Mariobros, à la recherche de son chef.
"Huuum, Mariobros... que viens tu faire ici ? Pourquoi faut il toujours être dérangé dans des moments aussi dramatiques..."
"Euh... je ne sais pas seigneur ! Mais une missive vient d'arriver !" répond Mariobros affolé.
"Je suppose que tu l'as avec toi..."
"Non seigneur..."
"Ben voyons... tu l'as peut être lue ? Tu pourrais me dire ce qu'on y disait ?"
"Oui ! Elle disait que nos alliés lançait l'attaque et qu'ils vous attendaient !"
"Nom de Zeus ! On est Jeudi ? Merde !"

Naoos partit en courant, laissant Mariobros seul avec ses pensées insignifiantes...

Il se présenta à la fenêtre du palais, essoufflé, il s'appuya sur le rebord du balcon. Le plâtre, qui n'était pas sec, céda et un pan de balcon s'écrasa tout près de deux phalanges qui eurent la peur de leur vie...

"Putain de palais..." se dit Naoos...

Quand la foule l'aperçut (car la foule se masse toujours en bas pour attendre le bienfaiteur) elle se mit à hurler, à sauter de joie et à danser comme dans les rituels d'adoration des dieux...

"Vos gueules !" Hurla Naoos pas du tout enclin à la diplomatie et à la gentillesse...
La foule se tut, obéissant à leur si grand chef...
"Bon, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle... la bonne c'est que vous allez arrêter de travailler dans les mines de marbre... (la foule hurla de bonheur). Vos gueules j'ai dit ! (la foule fit silence) La mauvaise nouvelle... c'est que nous partons en guerre !
Il y eu un grand blanc...
"Je savais qu'ils allaient pas aimer..." pensa Naoos...

Mais soudain la foule se remit à danser et à chanter ! Et Naoos comprit que ses citoyens le suivraient jusqu'au bout tant qu'il y aurait du vin à bord !

Mariobros arriva en courant


"Maitre on vous attend !"
"Ouais ouais j'arrive... et fais réunir les troupes à Naoostir, je retourne à la capitale. Il faut partir sur le champ..."
"Ce sera tout ?"
"Hum non... embarque quelques centaines d'hommes en bas, donne leur des lances pierres et fait les se joindre à l'armée... et toi aussi va chercher un lance-pierre..."

Mariobros déglutit et s'enfuit exécuter les ordres de son chef.

Naoos, seul se tenant contre le mur dont la peinture était fraiche, admirait la ferveur de son peuple, pensant qu'ils feraient une très bonne chair à géants...
Revenir en haut Aller en bas
Galthor67
Chef de l'Alliance
Chef de l'Alliance
avatar

Nombre de messages : 424
Age : 30
Alliance : Forbidden Paradise 4 All
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   Jeu 15 Mai - 0:38

Palais de Galthor, proche du centre historique de FP4A

Une ambiance chaleureuse, des bruits de liquides qui coulent dans des verres, des cris de femmes... et a quelques mètres de la se trouve Galthor, des plans dans les mains, lorsque arrive un messager:

Messager : <<Seigneur, c'est intolérable! Sur votre trône il y a deux femmes qui...>> l'air terriblement choqué, mais il fut interrompu

Galthor : <<hola! hola! Que veux-tu messager? Je paris que tu as été envoyé par Paecagamanos, cela ne fait aucun doute! Les hommes de ton maitre sont toujours surpris de l'organisation de mon FP...>>

Messager : <<Oui, vous avez vu juste Seigneur. Il vous fait savoir qu'il a réuni tous les Seigneurs de l'alliance, et il attend vos plans pour parfaire la stratégie.>>

Galthor : <<Tenez, prenez ces plans, et rajouter bien a votre maître qu'une attaque de tous cotés de nos ennemis sera nécessaire>>

Arrive une naine brune tout juste descendue du trône, qui se mêle a la conversation et ajoute en riant:

"Une attaque de tous cotés? Te voila bien entreprenant aujourd'hui Galthor! Est-ce que des promesses en l'air ou bien...?"

A ce moment la deux autres naines brunes se rapprochent du groupe, et trois Hoplites en armure lourde s'emparent du messager, et le conduisent vers la sortie du FP. Le messager a beau se débattre, il ne peut rien faire a par crier :

<<Naaaaaaaaaaaaan! Ne m'emmenez pas!!! je veux rester ici!!! je veux resteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer!!!!!!!!!!!!!!!!!>>

________________________________________________________________________________________________________
Never changing. Forever True. In the name of Love. Dance for Paradise.
Revenir en haut Aller en bas
http://fp4a.forumactif.ws
Paecagemanos

avatar

Nombre de messages : 354
Age : 28
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   Jeu 15 Mai - 12:36

Colosseum Paeca, capitale du général Paecagemanos

Le bateau avait accosté. Un foule compacte s'amasse autour afin de voir la délégation qui en descend. Un groupe de cinq hommes et une femme sautent par dessus le pont pour attérir sur la rade, devant Paecagemanos.

Paeca: Bonjour messeigneurs!

Homme: Bonjour seigneur Paecagemanos! Je me nomme Elisque et je viens vous demander d'honorer vos promesses.

Paeca, indiquant à la foule de s'écarter: Nous ne vous avons pas attendu pour nous préparer.

A travers le peuple de la ville, les troupes armées avancent. Quelques épéistes en première ligne, malgré la sombre destinée qui les attend, avancent l'air heureux, le glaive au poing et leur armure rutilante. Suivent une troupe d'archers puis une de tireurs, encadrés de phalanges aux protections dorées. En fin de marche, quatre géants à vapeur fument, leurs lourdes carcasses faisant trembler la terre.

Paecagemanos: Les machines de siège sont chargées de notre base de Paecagemanosia à un jour de voile. Là bas, la flotte armée se joindra à nous. Mes ingénieurs affrêtent actuellement les bateaux.

Elisque: Et combien êtes vous?

Ipsos: Notre armée compte environ 300 soldats et 50 bateaux. Nous avons choisi de laisser des hommes pour défendre notre province car nous ne savons pas quand ni même si nous allons revenir.

Paecagemanos: Trève de parlote, nous aurons tout le temps de discuter tandis que nous voguons! La grande alliance a été prévenue et se met en route, nous devrions nous retrouver en mer.

Ipsos: Qu'il en soit ainsi!

Paeca: EMBARQUEMENT!
Revenir en haut Aller en bas
Dale
Ministre de l'interieur
Ministre de l'interieur
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 31
Alliance : FP4A
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   Jeu 15 Mai - 13:54

Sur l'ile de Nysoitia dans la ville de Colombus ( Capitale de Dale )

Alors que le seigneur des lieux était en train de visité son nouveau musée un soldat arrive en courrant.
Le soldat : Monseigneur, monseigneur un messager qui porte les couleurs du Général Paecagemanos est en train de monter la colline qui mène a la cité !!!
Dale : Court l'acceuillir et guide le jusqu'a moi. Fait vite !
Le soldat fit ce que son maitre venait de lui ordonner, et mena le messager a lui.
Dale : Parle messager.
Le messager : Le Général Paecagemanos vous fait savoir que l'heure est venue seigneur Dale. Ses navires de guerre sont déja en route et il compte sur vous pour etre le plus rapidement possible au lieu de ralliement.
Le seigneur Dale fit appeller ses commandants.
Dale : Messieurs l'heure est grave. Faites mobilisé tout les hommes valide et envoyer des messager a nos colonies pour faire pareil. Nous partons en guerre. Il est temps de montrer que nous ne somme pas des membres de FP4A pour rien.
Les ordres étant donné tout le monde dans la cité s'affaira. Les cales des navires se remplirent d'armes et de provisions. Les soldats preparaient leurs armures et regagnaient leurs regiment. Et toutes les naines brunes pleuraient déjà à savoir que leurs hommes partait a la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   Jeu 15 Mai - 22:22

"Archer n°32, quel est votre nom ?"
" Panatinaïkos."
"Passez...Archer n°33, quel est votre nom ?"
"Panama...
"Allez embarquez ! On s'en fout de combien ils sont ! On a des centaines de lances-pierres qui arrivent on va pas les compter !"

Naoos était quelque peu énervé et il tentait de faire accélérer le mouvement à ses soldats un peu trop empatté par trop d'années de paix... l'embarquement se passait sans problème, il n'avait plus qu'à se préparer lui même.
Il passa par son palais pour récupérer son équipement, il entra dans sa salle d'arme et s'avança jusqu'au bout de la pièce, et, une fois arrivé devant son armure, il réfléchit, chose rare chez lui.
Il regardait son armure, son bouclier, son glaive... et pensa à tous ces hommes qu'ils tuerait avec, il s'agenouilla et pria les dieux que la guerre lui soit favorable et que le moins d'hommes possibles y perdent la vie...
Il se releva et soudain se rendit compte qu'il ne se battrait pas en fait. Et que ses soldats étaient là pour ça, et ça le rendit heureux. Puis il partit vers les navires, avec son armure sous le bras, il sachant qu'il ne l'enfilerait probablement pas.

Arrivé aux navires, ses hommes n'attendaient plus que lui. Ils passa solennellement entre chacun d'eux, mais il lui arrivait souvent de s'arrêter pour ramasser les jambières de sons armures qu'il n'arrivait pas à coincer sous ses aisselles. Arrivé sur la proue du navire il leva le bras et donna l'ordre de départ.
Au même moment des dizaines de navires ouvrirent leurs voiles et débutèrent leur long trajet vers les terres ennemies... il fallu tout de même déplorer la disparition de deux navires béliers qui n'avaient pas bien coordonnés leurs mouvements et s'étaient entre-béliétisé bêtement, heureusement les soldats purent monter à bord d'un ballista dont le mât s'était effondré et qui ne partait pas tout de suite.

Le soir tombait et Naoos, resté seul face au vent à l'avant du navire toute la journée, commençait à sentir la fatigue venir. A force de réfléchir à la gloire de la victoire et du courage sans arrêt il s'était épuisé. Mais ce fut dans ce moment de fierté plein de beauté (faut s'imaginer le paysage avec le soleil couchant et l'ombre immense de Naoos qui envahissait le bateau...) que Mariobros vint auprès de Naoos.


"Sire... vous avez passé l'après midi au même endroit sans bouger, les hommes ont peur que vous ne soyez paralysé..."
"Tu ne rames pas Mariobros ?"
"Si sire... mais là je viens voir si vous allez bien sire..."
"Tu me fatigues Mariobros... tu sais bien que l'ambition brûle dans mes yeux quand je suis comme cela..."
"Sire vos yeux ont surtout les pupilles révulsé..."
"Ah, ça doit être à cause du vent..."
"Vous allez rester la longtemps sire ?"
" Non ! Tu as cassé la magie de l'instant ! Je vais dans mes quartiers ! Toi retourne ramer, et nettoie bien ton lance-pierre, demain nous accosterons en terre inconnue, et peut être bien hostile..."

En prononçant ces mots Naoos se retourna et se dirigea vers la petite chambre au fond... mais il revint rapidement récupérer son armure qu'il avait oublié, puis s'en retourna à nouveau, la cape flottant au vent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   Jeu 15 Mai - 23:49

A Gondolin la blanche dont les murailles immaculées brillent de milles feux au soleil, la fête est à son comble.
Les soldats heureux et idiots quittent leurs familles pleins de la joie de servir leur seigneur et de la certitude de revenir bientôt couverts de gloire et de richesses.

Teleptanië qui contemple la scène d'un oeil morne repense aux évenements de ces derniers jours.

Tout d'abord l'arrivée de ce maudit messager.
N'aurait-il pas pu périr noyé et son navire brisé par la fureur de Posseidon ?

Puis la cérémonie officielle de remise de la régence à son frère.
Heureusement qu'il y avait de l'hydromel.

Pour finir, les sacrifices aux dieux pour la réussite de l'expédition et la consultation des oracles.
Trois cents taureaux blancs, cent vingt vaches rousses et quatre cents moutons sacrifiés. Puis, pour faire patienter le peuple pendant que la viande cuisait, les combats de naines brunes dans le sang et les tripes des animaux sacrifiés. Et maintenant, après deux jour de festin où cervoise et hydromel ont coulé à flot, ces idots de soldats qui embarquent dans la joie parce que les oracles ont parlé d'une guerre brève et victorieuse. Pourtant aucun ne sait où on va. Peu ont déja vu le combat. Ils croient récolter la gloire, ils ne récolteront que la mort. Il pensent trouver la richesse, il ne trouveront que la souffrance et en lieu de trésor des charognards. J'ai pourtant essayé de les prévenir mais ils ne voulaient rien savoir. Les oracles avaient parlé. Je crois qu'ils ne réalisent pas qu'il ne s'agit pas d'un raid sur un voisin, qu'il ne seront pas de retour dans trois jours.

Arrive le capitaine de la garde.

"Sire ! Les hommes ont fini d'embarquer ! Il ne vous reste plus qu'à embarquer et à donner le signal du départ."

Déja ? Ces sombres pensées ne m'ont que trop occupé. Mais comment penser à autre chose alors que je quitte mes terres sans doute pour toujours

"Seithenin, fidèle entre les fidèles; Tu es le seul à savoir pourquoi nous partons. Et tu sais que nous ne reviendrons pas. Je suppose que tes hommes le savent aussi."

"Vous avez raison, Sire."

"Et pourtant ils n'ont pas l'air plus malheureux ou plus attristé que les autres. Simplement plus calme et plus disciplinés que la milice."

"C'est qu'ils seraient heureux de vous suivre jusque dans les Enfers."

"Ce sont des idiots. Et toi ? Es-tu heureux de me suivre ?"

"Là n'est pas la question, seigneur. Moi, je viens pour vous sauver la vie encore. Comme au bon vieux temps. Et j'ai moi aussi une promesse à honorer."

A l'évocation de cette promesse, une image s'impose à l'esprit de Teleptanë : son père sur son lit dans son pavillon de campagne, un tronçon de lance fiché dans la pommette.

Il nous avait dit que son heure était arrivée et nous n'y avions pas cru. Puis le chirurgien avait touché le cerveau en essayant d'extraire le bois et le fer. Père en est mort.

Sentant la tristesse l'envahir, Teleptanië se dirrige à grands pas vers les bateaux, embarque et donne le signal du départ.

"En avant ! Une longue navigation nous attend pour rejoindre nos alliés."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ikariam]La grande croisade   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ikariam]La grande croisade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grande Croisade + Empereur ?
» Débute eldars pour la grande croisade
» Les Eldars durant la Grande Croisade.
» Les Primarques, leurs Légions et la Grande Croisade.
» La Deathwing, 1ère Compagnie du Chapitre des Dark Angels.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
First Paradise 4 Assassin's :: Forum public [Alliance FP4A] :: La taverne :: Forum RP-
Sauter vers: